2001 - 2005

Le Château de La Mercerie

département de la charente


Du nouveau à la Mercerie en 2011

Le projet associatif a vu le jour, le Château reprend vie et les bénévoles sont nombreux, rejoignez-nous
l'art contemporain est aujourd'hui représenté par une pièce de Vincent Ganivet installée en juillet 2013

contact : mairie.magnaclavalette@wanadoo.fr
facebook : Château de la Mercerie
ou le site : Sauvons la Mercerie

- - - - - - - - -

De 2001 à 2005, j'ai travaillé sur une Note de projet pour la mise en œuvre d'un Centre d'Art contemporain établie à l’attention des élus locaux concernés

Château de La Mercerie, propriété privée
Magnac-Lavalette-Villard, commune de 366 habitants en mai 2002
Canton de Villebois-Lavalette
Communauté de communes d’Horte et Lavalette
Pays d’Horte et Tardoir
Département de la Charente / Région Poitou-Charentes

Maire en 2002 : M. Didier Jobbit rencontré la première fois en novembre 2001
Député de la Charente : M. Jean-Claude Viollet (PS) rencontré à l’Assemblée Nationale en 2002

* étude de territoire / recherches documentaires
* prise de contact avec les partenaires potentiels
* élaboration de la note (27 pages)
* diffusion du dossier auprès des partenaires (propriétaire, élus, DRAC, Ministère)
* relance de projet (2003-2004)

Un domaine, de stature impressionnante, situé à 15 km d’Angoulême, pastiche de Versailles, construit aux XIXe et XXe siècles par les frères Réthoré. La Mercerie est en partie inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques depuis 1988. En 2000, le maire du village et le Député de la Charente s’insurgent sur son état d’abandon via la presse locale. Le propriétaire répond positivement à un éventuel accord pour la création d’une Fondation d’Art contemporain.
Individuellement, je prends contact avec les 3 protagonistes et établis un pré-projet sous forme de note.
Celle-ci comprend : une étude de l’histoire récente du Château, une étude de la situation géographique et de la constitution du site, un projet de mise en valeur par la création d’un centre culturel polyvalent d’envergure, à dominante Art contemporain. Des moyens, des appuis, un statut juridique pour une définition des objectifs et leur mise en œuvre sont présentés, ainsi qu’une préfiguration du projet sur plans et une évaluation des budgets. (Prévisionnel investissement : 900 000 euros, prévisionnel fonctionnement annuel : 560 000 euros.)
L’établissement d’une liste de partenaires potentiels (locaux, nationaux et internationaux) complète la note ainsi qu'une une revue de presse.

Le projet a été diffusé par le maire du village (M. Didier Jobbit), le Député (M. Jean-Claude Viollet) et moi-même.

Le projet reste d’actualité, car toujours soutenu.

Notamment à la DRAC Poitou-Charentes par :
M. Thomas Kocek, Conseiller pour les Arts plastiques
M. Moreau, Chargé des Monuments historiques


Extraits de la note d'intentions (2005) à l'attention des curieux...